Transmettre les bonnes pratiques
alain_landecL’initiative du SIPEV de publier le Livre Vert du poste peinture de l’atelier carrosserie est une démarche utile et très positive, tant il est essentiel de pouvoir transmettre, dans le prolongement des évolutions réglementaires européennes et françaises, les bonnes pratiques à adopter par les professionnels de la réparation collisionAlain Landec, Président de la FEDA.

Une démarche utile et très positive
michel-vilatteLa FEDA a été associée à la conception de cet outil de sensibilisation et d’information visant à généraliser une gestion éco-responsable de l’activité peinture et je forme le vœu que les distributeurs et les dirigeants des réseaux de carrosserie s’en emparent et aient à cœur de le diffuser auprès de tous les carrossiers – hors réseau et en réseau – de notre pays.
L’initiative du SIPEV de publier un Livre Vert du poste peinture de l’atelier carrosserie est une démarche utile et très positive, tant il est essentiel de pouvoir transmettre, dans le prolongement des évolutions réglementaires européennes et françaises, les bonnes pratiques à adopter par les professionnels de la réparation collisionMichel Vilatte, Président d’honneur de la FEDA.

Un outil précieux
francois-baudeanNos adhérents sont sensibles aux questions de prévention des risques professionnels et de l’environnement. Nos organisations professionnelles automobiles déploient un certain nombre d’actions de sensibilisation visant à expliquer les enjeux et accompagnent les professionnels dans ces démarches. Ce Livre Vert constitue dès lors un outil, supplémentaire et complémentaire, précieux au développement de nos actions, François Baudean, chargé de mission HSE au CNPA.

Un mode d’emploi
estelle bouclyNos adhérents savent qu’il y a des choses à faire mais il leur manque le mode d’emploi. Ils ont besoin d’aide pour gérer les priorités et imposer à leur personnel les obligations à respecter. Dans ce sens, le Livre Vert s’avère très utile, Estelle Boucly, Chargée de mission Environnement, Qualité, Hygiène et Sécurité – Responsable de la Branche Carrosserie à la FNAA.

L’intérêt est multiple pour l’enseignement
t-thieulonLe Livre Vert participe à valoriser une profession plébiscitée mais qui n’attire pas spontanément les jeunes. Au niveau de l’enseignement, son intérêt est multiple. Les enseignants disposent d’un support validé par la profession pour sensibiliser les jeunes aux notions de développement durable, encore peu ancrées au niveau CAP. Il aide les futurs professionnels à acquérir d’emblée les bonnes pratiques qu’ils pourront promouvoir dans la vie active, Thierry Thieulon, Responsable Ecole-Entreprises du GARAC, Ecole nationale des Professions de l’Automobile.

Le Livre Vert devient un manuel scolaire
benoit-friedeLe Livre Vert devient un « manuel scolaire » de référence qui n’existe pas de manière concise. Il partage les références essentielles de la profession en matière de bonnes pratiques, de savoir minimum et des connaissances Hygiène et Sécurité associées à la notion d’éco-responsabilité. Même si on ne peut obtenir des jeunes en sortie de formation toute l’expertise et la pratique de l’application peinture qu’ils acquerront avec la pratique, il est de notre devoir de s’assurer que nos futurs professionnels aient le bagage comportemental adapté, et cela sans appel pour leur insertion. Les messages forts de la profession, les outils didactiques tels le Livre Vert, les challenges, garantiront la motivation suffisante de nos jeunes tout au long du parcours scolaire professionnalisant et par conséquent leur réussite, Benoît Friede, Responsable Enseignements techniques et professionnel du GARAC, Ecole nationale des Professions de l’Automobile.

Le Livre Vert : une bible
Ph.GervasoniL’intérêt du Livre Vert est qu’il a été pensé, écrit et réalisé pour servir de bible aux réparateurs soucieux de leur environnement et du bien-être de leurs salariés. Les chefs d’entreprise de carrosseries, sensibilisés depuis de nombreuses années, à force d’être montrés du doigt comme pollueur potentiel, ont intégré une démarche éco-responsable. Ils organisent la traçabilité, la gestion et la valorisation des déchets ; ils évitent la pollution des sites en utilisant des produits respectueux de l’environnement. Je citerais notamment le passage de 100% des ateliers aux peintures hydrodiluables en un temps record grâce à l’aide des fabricants en matière de formation. Les cabines de peinture nouvelles normes ont également été installées. Ces quelques exemples montrent que la démarche écologique et responsable des ateliers est engagée et ne date pas d’hier mais d’avant-hier, Philippe Gervasoni, Président de la FRCI.

Préserver la terre est l’affaire de chacun
La FRCI s’implique totalement dans la diffusion du Livre Vert car elle va permettre, dans un environnement difficile, de relancer et de généraliser cette démarche qui peut paraître pour certains « annexe ». Nous mettrons tout en œuvre pour aider nos adhérents à réaliser les formations et travaux nécessaires à l’aboutissement des résolutions du Livre Vert. A titre professionnel ou personnel, préserver la terre est l’affaire de chacun car nous ne faisons que l’emprunter aux générations futures. Cette citation doit devenir un engagement et guider les chefs d’entreprises dans leurs démarchesPhilippe Gervasoni.