Malgré les progrès de l’intelligence artificielle, celle-ci est encore trop cantonnée au chiffrage et trop peu agile pour remplacer l’expert en automobile à court ou moyen terme.

Les obstacles qui lui restent à franchir sont nombreux, comme l’ont révélé les intervenants du symposium 2021 de l’Alliance nationale des experts en automobile (future Fédération française de l’Expertise Automobile) le 15 octobre dernier.

Plus d’explication dans l’article ci-dessous.

L’intelligence artificielle encore loin d’effacer l’expert